Bienvenue sur Manga No Sekai ! Nous accueillons tous vos mangas préférés ! Venez nous les faire découvrir, ou tout simplement en parler entre passionnés.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le conte de la princesse Kaguya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esus
Membre
avatar

Masculin Messages : 1285
Réputation : 86
Date d'inscription : 01/05/2013
Age : 29
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs mais surtout dans les Ténèbres.

MessageSujet: Le conte de la princesse Kaguya   Ven 8 Aoû - 19:30


Par le plus grand des hasards, j’ai constaté hier, qu’au cinéma de Soissons, passait Le conte de la princesse Kaguya. Je ne pouvais pas rater ça, et sous les trombes d’eau, j’ai marché avec célérité en direction de 2 h et 17 min de bonheur absolu. Pour être honnête avec vous, il m’est impossible de vous décrire ce que j’ai ressenti devant ce film d’animation, tellement il était pur et magnifique. Toutefois, ayant encore en tête cette merveille, j’attaque sa présentation détaillée ce soir même.
 
Le conte de la princesse Kaguya est un projet de longue date. 40 ans de réflexion, 8 années de production, des reports, une technique exceptionnelle, le tout au service d’une fable enfantine. Et pourtant, le constat est là : cette œuvre d'Isao Takahata bouleverse aussi bien les codes graphiques que la narration, avec au final, une réussite évidente : un film unique qui permet de toucher le spectateur en lui permettant d’accéder à la quintessence de l’humain.
 
Histoire.
 
Adapté d’un conte populaire japonais "Le couper de bambou", un des textes fondateurs de la littérature japonaise, Kaguya, "la princesse lumineuse", est découverte dans la tige d'un bambou par des paysans. Élevée par un vieux coupeur de bambou et son épouse, elle devient une séduisante jeune femme. De la campagne lointaine jusqu'à la grande capitale, sa beauté suscite l'engouement auprès de tous ceux qui la rencontrent et fascine en particulier cinq nobles prétendants, qui vont devoir relever d'impossibles défis dans l'espoir d'obtenir sa main ... Le temps venu, elle devra finalement affronter son destin ...
 
Personnage.
 
Pousse de bambou ou la princesse Kaguya : ses origines mystérieuses ne sont révélées qu’à la fin de l’histoire. Trouvée dans une tige de bambou, elle grandit très vite, comme par magie. Cette ravissante demoiselle est caractérisée par sa beauté, elle est courtisée par les cinq plus grands nobles de l’Empire, puis par l’empereur lui-même. Figure centrale, elle est comme toute les héroïnes de Ghibli aussi forte que fragile. Mais dans ce film, cette étrange alchimie qui caractérise les héroïnes de Ghibli est sublimée. Elle dépasse celle de tous les autres films et égal l’alchimie de Nausicaä dans les sept tomes du manga de Miyazaki. Elle connaît le bonheur simple mais véritable, la tristesse venant de la recherche d’un faux bonheur, la joie d’être avec les siens et la tristesse de la séparation. Elle est elle-même et une autre personne totalement différente d’elle-même en même temps. Il faut voir le film pour se rendre compte, il n’est pas aisé de décrire le travail extraordinaire qui a été réalisé sur ce personnage qui m’a réellement touché.

 
Le père : nommé le vieux coupeur de bambou. Quelqu’un de simple mais qui perdre cette simplicité en découvrant de l’or et de riches étoffes dans ses bambous. Persuadé qu’il fera le bonheur de sa fille via une éducation aristocratique et un beau mariage avec un noble, il renie tout de sa vie passée. Mais cela suffira-t-il pour faire le bonheur réel de sa fille ? Ce personnage se perd dans sa recherche d’un faux bonheur au point de rendre triste son entourage, sans même s’en rendre compte. Cependant, il aime réellement son épouse et sa fille.



La mère : très simple. Elle se laisse entraîner par son époux mais elle n’oublie pas d’où elle vient : des montagnes lointaines et des bambous. Elle reste proche de sa fille, constate en silence la tristesse de cette dernière.

 
Une beauté qui vient de la plus grande pureté.
 
Pas d’effets spéciaux, aucune affreuse 3D, pas d’action inutile. Juste de la poésie, de la beauté, l’ensemble des sentiments humains et de la pureté dans les dessins. Voilà comment obtenir le plus beau film jamais vu dans ma vie. Isao Takahata est un artiste et un génie. Il sait jouer avec ces éléments pour vous toucher jusqu’au cœur, voir jusqu’à l’âme si cette dernière devait exister. Dans ce film, le réalisateur montre que la mise en scène est un art qu’il maîtrise d’une manière absolue. Si le film prend son temps, à chaque instant on découverte quelque chose de nouveau, surtout concernant la princesse. Une nouvelle facette de cette dernière, une nouvelle période de sa vie, une véritable palette d’émotions aussi diverses que variées. On passe par la curiosité, la joie, la tristesse, la mélancolie, l’espoir, la colère, le désespoir et le renoncement. En tant que spectateurs, nous passons nous aussi par toute une série d’émotions diverses envers cette héroïne si touchante : attendrissement, incompréhension, compassion. Dans le film, on passe du rire aux larmes, selon les différentes situations.
 
Le dessin est épuré. Mais celui lui donne une beauté saisissante, presque impossible à décrire. Les paysages par exemple, sont justes incroyables. Parfois, la simplicité des dessins devient presque extrême. Mais à cet instant, il ne faut surtout pas juger le film avec nos critères stupides d’occidental de derrière les fagots, il faut avoir la pensée japonaise, pure et poétique, qui par une extrême simplicité nous détaille un/des éléments d’une manière absolument détaillée. Ainsi, selon la « qualité » des dessins, on réalise un véritable voyage au cœur même des sentiments de l’héroïne.
 
La musique de Joe Hisaishi est sublime et ce colle parfaitement à l'univers conte et poétique de l'œuvre, le thème principal est rempli de mélancolie et de tristesse pour moi.

_________________






Spoiler:
 



Je suis le GTE: Great Teacher Esus.

Qui pense peu, se trompe beaucoup.
Léonard de Vinci.

On apprend des autres, on enseigne aux autres. C'est le but de toutes vies, car en apprenant on avance en tant qu'espèce.
Avant Dune: la maison corrino.

Il faut être capable d'être dans l'incertitude, le mystère et le doute, en oubliant l'exaspérante quête de la vérité et de la raison.
John Keats.
Revenir en haut Aller en bas
Canakenzie
Membre
avatar

Féminin Messages : 335
Réputation : 3
Date d'inscription : 05/04/2014
Age : 20

MessageSujet: Re: Le conte de la princesse Kaguya   Ven 8 Aoû - 21:56

Franchement, il me tarde de le voir. Cette fiche a encore plus attisée ma curiosité !
La princesse Kaguya, selon ta description, a l'air... *comment dire* vraiment épatante. :3

Merci Esus Very Happy


_________________


Kit d'Ottep-chan. Tu gères ma poule ! *w*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Luchia-chan
Membre
avatar

Féminin Messages : 544
Réputation : 25
Date d'inscription : 26/12/2013
Age : 18
Localisation : Au pays des Pandas :)

MessageSujet: Re: Le conte de la princesse Kaguya   Ven 8 Aoû - 22:09

Je comptais en faire la présentation, puis après avoir fait "retour", j'ai désespéré, puis me suis dit "Esus la fera un jour ou l'autre". xDDD

Bref, je compte le voir, il a l'air génial et j'ai eu que de bonnes critiques.
Comme dit Cana', la princesse a l'air cool. Very Happy

Merci Esus Smile

_________________


~ Always H&S ! #Maman Luffa ~

Pwalalalalah... Le kit de ouf ! *^* Merci sale Loutre qui pue !


Merci à ma Maman pour ce cadeau inattendu ! ♥ :
 

GLOIRE AUX PANDAS ! :
 

NEVER SAY NO TO PANDA ! :
 




Les miracles ne se produisent qu'une seule fois... C'est pour ça que je suis unique !

http://www.demotivateur.fr/article-buzz/10-raisons-qui-prouvent-que-les-chats-sont-les-plus-gros-des-enfoir-s--1150
Revenir en haut Aller en bas
Esus
Membre
avatar

Masculin Messages : 1285
Réputation : 86
Date d'inscription : 01/05/2013
Age : 29
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs mais surtout dans les Ténèbres.

MessageSujet: Re: Le conte de la princesse Kaguya   Sam 9 Aoû - 6:33

Je vous prie gente demoiselle, Esus est à votre service (mais je vous envoie la facture quand même). 

"Cool" non, et puis ce n'est pas terrible comme terme. La princesse est profonde plus que cool. Et on plonge littéralement dans cette profondeur. La princesse est complexe, et l'on découvre chaque facette de cette complexité. On ressent ce qu'elle ressent, on pense ce qu'elle pense. Nous avons un statut d'observateur mais on entre en communion pleine et entière avec ce personnage, tellement l'histoire est incroyablement bien menée. Ici, nous avons tout ce qui m'intéresse dans une histoire. Je veux dire, j'en ai rien à faire qu'un paumé affronte des robots géants venus de l'espace sur une musique épique, ouais c'est beau mais au bout de 30 secondes on se lasse. Là, le réalisateur a donné vie à un personnage que je qualifie d'entier, qui ne répond pas aux stupides critères de la majorité des personnages occidentaux (qui sont vides souvent) et surtout, le réalisateur partage sa création. Au-delà du ressenti de la princesse, on ressent tout le projet de Takahata et quelque part, on plonge aussi dans ses pensées. Il est vrai que mon esprit tordu me pousse à rechercher ce genre de chose, dans le monde réel comme dans la fiction. Je m'intéresse avant tout au personnage, son histoire, sa souffrance, ses espoirs, ses rêves etc. Je l'ai marqué souvent sur ce forum, dans ce domaine les Japonais ont un talent indéniable, mais là, on a trouvé le maître des maîtres pour le mettre en avant. 

_________________






Spoiler:
 



Je suis le GTE: Great Teacher Esus.

Qui pense peu, se trompe beaucoup.
Léonard de Vinci.

On apprend des autres, on enseigne aux autres. C'est le but de toutes vies, car en apprenant on avance en tant qu'espèce.
Avant Dune: la maison corrino.

Il faut être capable d'être dans l'incertitude, le mystère et le doute, en oubliant l'exaspérante quête de la vérité et de la raison.
John Keats.
Revenir en haut Aller en bas
Fullbusters
Membre
avatar

Masculin Messages : 650
Réputation : 12
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 20
Localisation : Dans un bordel avec mon chien...

MessageSujet: Re: Le conte de la princesse Kaguya   Sam 9 Aoû - 18:27

J'essayerai d'aller jeter un oeil à ce film d'animation qui à l'air vraiment très plaisant à regarder et puis aec cette description que tu nous en fait sa donne vraiment envie merci beaucoup Esus sans toi je serai certainement passer à coté Wink

_________________


Okaasan t’envoies du sacré patté des famille !



Revenir en haut Aller en bas
Esus
Membre
avatar

Masculin Messages : 1285
Réputation : 86
Date d'inscription : 01/05/2013
Age : 29
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs mais surtout dans les Ténèbres.

MessageSujet: Re: Le conte de la princesse Kaguya   Sam 9 Aoû - 18:32

Fullbusters a écrit:
J'essayerai d'aller jeter un oeil à ce film d'animation qui à l'air vraiment très plaisant à regarder et puis aec cette description que tu nous en fait sa donne vraiment envie merci beaucoup Esus sans toi je serai certainement passer à coté Wink 

Je t'en prie ma poule d'eau solaire. Franchement, je le redis, pour moi ce film est le meilleur jamais vu de toute mon existence (pour le moment). Et si jamais vous ne parvenez pas à le voir, oubliez le streaming, oubliez le téléchargement, une oeuvre pareille se respecte. Au moment de sa sortie, un tel film mérite de dépenser quelques euros. 

_________________






Spoiler:
 



Je suis le GTE: Great Teacher Esus.

Qui pense peu, se trompe beaucoup.
Léonard de Vinci.

On apprend des autres, on enseigne aux autres. C'est le but de toutes vies, car en apprenant on avance en tant qu'espèce.
Avant Dune: la maison corrino.

Il faut être capable d'être dans l'incertitude, le mystère et le doute, en oubliant l'exaspérante quête de la vérité et de la raison.
John Keats.
Revenir en haut Aller en bas
Fullbusters
Membre
avatar

Masculin Messages : 650
Réputation : 12
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 20
Localisation : Dans un bordel avec mon chien...

MessageSujet: Re: Le conte de la princesse Kaguya   Sam 9 Aoû - 18:51

Si je le louppe je pense quand même le regarder en streaming puis ensuite acheté le dvd Wink

_________________


Okaasan t’envoies du sacré patté des famille !



Revenir en haut Aller en bas
OnlyLuckly
Membre


Messages : 30
Réputation : 0
Date d'inscription : 16/01/2015
Localisation : là ou ou me cherche pas

MessageSujet: Re: Le conte de la princesse Kaguya   Ven 16 Jan - 9:19

honnêtement j'en ai entendu parler (ah oui au fait coucou la compagnie), mais le niveau dessins m'attire pas tant que ça après je ne rate jamais une occasion de regarder une sortie du studio ghibli bien que dernièrement j'ai était plutot déçue des sorties d'autant plus depuis ppnyo sur la falaise j'ai l'impression que c'est aller en crescendo vers le bas niveau intérêts pour ma part XD

merci pour l'information je vais pas m'arrêter sur mes décéption passé, au contraire je donne une chance à princesse kaguya peut-être me ferat-il sortir de ma torpeur !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le conte de la princesse Kaguya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le conte de la princesse Kaguya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sumeragi Kaguya
» Les Mille Marches : Premier Conte "Gangrenâge"
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Conte de Noel et autres nouvelles
» Un conte d'Arfhëll Lutin ou une farce !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga No Sekai :: Mangas :: Divers :: Ghibli-
Sauter vers: